Category Archives: En français

La roue des émotions : construire une légende de carte mentale

Pour comprendre comment émotions liées à la consommation de drogue et lieux urbains sont associés, nous avons choisi de faire dessiner des cartes mentales en entretien à nos interlocutrices et interlocuteurs – habitant-e-s de la ville, qu’ils et elles consomment ou non des drogues, dans l’espace public ou privé. Ces cartes mentales représentent l’espace vécu, les lieux associés à la consommation de drogue et d’alcool et les émotions associées à ces lieux.

Pourquoi construire une légende a priori ?

Continue reading

Identifier les besoins en réduction des risques à Berlin

Au coeur de la fabrique institutionnelle des savoirs spatiaux

Dans le cadre du projet DRUSEC je réalise des enquêtes à Berlin autour des salles de consommation à moindre risque, en travaillant en collaboration avec l’équipe du projet NUDRA, chargé par le Land de Berlin d’un diagnostic et de recommandations de bonnes pratiques – et devant mettre en œuvre, entre autres, des méthodes cartographiques. Continue reading

La réduction des risques à Bordeaux

Une implantation ancienne des dispositifs de réduction des risques

J’étudie au sein du projet DRUSEC comment la mise en œuvre des dispositifs de réduction des risques liés à la consommation de drogue (RDR) dans l’espace participe à fabriquer la ville. La fabrication de la ville est le fait de la conjoncture de plusieurs éléments dont l’urbanisme, les pratiques habitantes, les pratiques institutionnelles et les discours sur la ville. Les principales mesures de mise en œuvre de la politique de RDR en France, qui se développe depuis les années 90 suite à l’épidémie de sida, se fait principalement via les CSAPA (Centres de Soin, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) et les CAARUD (Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques des Usagers de Drogues).

Bordeaux est une ville du sud-ouest de la France qui compte 250 000 habitants intra-muros et 775 000 pour sa métropole. C’est une ville étudiante et touristique, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et dont l’attractivité ne faiblit pas depuis le début des années 2000. Comme dans toutes les grandes métropoles, on y trouve de la drogue : des lieux de vente et de consommation de stupéfiants mais également une consommation d’alcool dans les espaces publics assez importante, en raison notamment de sa population étudiante.

Une des associations des RDR à Bordeaux, le CEID (Comité d’Étude et d’Information sur la Drogue et les addictions), œuvre depuis 45 ans auprès des usagers, ce qui fait de cette ville un lieu où l’expérience et l’expertise est particulièrement précieuse pour le projet DRUSEC qui mène une recherche appliquée. Une des autres raisons du choix de cette ville est qu’elle devait être un des lieux d’expérimentation d’une Salle de Consommation à Moindre Risque (SCMR). Essayer de comprendre pourquoi celle-ci n’a pas vu le jour reste une question intéressante et fera l’objet d’un autre billet. Après une mise en contexte rapide, je présenterai les deux principales structures de RDR à Bordeaux : le CEID et la Case. Continue reading

Fêtes, alcools et stupéfiants à La Rochelle

L’enjeu de l’accumulation festive

Dans le cadre du projet DRUSEC, j’ai choisi de m’intéresser à la ville de La Rochelle. Je me consacre à l’analyse des liens entre la fête et les consommations de drogue et d’alcool. Cette agglomération est le théâtre régulier de rassemblements de personnes et de consommations de type festives entraînant des prises de risques. Ses espaces structurés et hétéroclites, ses caractéristiques comme son port et son tourisme, font de cette ville un terrain approprié à une recherche sur les pratiques festives sous l’angle de l’addiction aux psychotropes.

Cette ville littorale et festive comptabilise 75000 habitants en 2015[1]. Un quart d’entre eux, la plus importante partie de la division par âge, sont des individus âgés de 15 à 29 ans, dont un grand nombre d’étudiant.e.s. Elle se compose de plusieurs quartiers dont deux sont touristiques et un davantage résidentiel. Continue reading

Déconstruire le “sentiment d’insécurité” par les émotions

Le projet DRUSEC est financé dans le cadre d’un programme franco-allemand ANR/BMBF « les futurs de la sécurité en ville ». Au moment de la soumission de ce projet, nous avons défini la sécurité par rapport à notre objet de recherche – la consommation de drogue dans les espaces publics urbains – en intégrant les questions des risques de la consommation de drogue pour les usagers (en particulier la santé), le sentiment d’insécurité dans les espaces urbains où la consommation et le trafic de drogue sont présents, les risques identifiés et gérés par les institutions municipales et les forces de police.

Questionner l'(in)sécurité

De ce point de vue de criminologie critique, il est extrêmement important d’interroger la double notion de sécurité et d’insécurité. Continue reading

Cartographier les espaces vécus et les émotions

Dans le cadre du projet DRUSEC, les méthodes mises en œuvre sont variées : analyse de texte et lexicométrie, observations, entretiens semi-dirigés, entretiens d’experts, cartographie, etc. L’objet de ce texte est d’introduire une méthode que l’équipe du projet a élaborée et qui associe entretiens individuels, dessin cartographique et SIG (systèmes d’informations géographique).

La méthode EMO-MAPPING

Nos enquêtes auprès des habitant.e.s* de l’espace public urbain ont pour finalité de saisir les pratiques de l’espace par rapport à la consommation de drogue et d’alcool, en essayant de saisir les émotions attachées aux pratiques, aux lieux, aux moments urbains. Dans le contexte de ce projet binational et multi-terrain qui focalise à la fois sur les consommations festives et les consommations marginalisées, nous devions mettre au point une méthode qui nous permet de mettre en perspective nos résultats dans des sites et des contextes très variés. Continue reading

Poster DRUSEC ANR WISG 2018
Poster pour le WISG, ANR
16-17 octobre 2018

Dans le cadre du workshop de l’ANR qui rassemble les projets financés dans le champ de la sécurité, nous avons eu l’occasion de présenter l’avancée de notre travail méthodologique après un an de travail. Voici le texte du poster ci-dessous. Conformément aux objectifs du programme “Futurs de la sécurité en ville”, le poster met l’accent sur la valorisation de la recherche. Continue reading